L'Agenda durable est opérationnel ! Si vous souhaitez nous aider et ajouter les événements qui se passent près de chez vous, il vous suffit de vous inscrire !

ACTION ENVIRONNEMENT (R o d e z , A v e y r o n)

Président



Jean-Louis Bugarel


7 rue de l'Auvergne
RODEZ (12000)

Description

"L'association a essentiellement pour objet d'agir en faveur de la protection de l'environnement et du cadre de vie, et notamment :

- de protéger et de conserver les espaces, milieux et habitats naturels, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres fondamentaux de la biosphère, l'eau, l'air, les sols, les sites et les paysages

- d'agir contre le gaspillage des ressources naturelles et pour la prévention des déchets

- de promouvoir une utilisation rationnelle et économe de l'énergie ainsi que le développement des énergies renouvelables dans l'objectif de l'abandon de l'énergie nucléaire

- d'agir en faveur de modes de production, de consommation et de transport peu polluants, économes en énergie, en ressources non renouvelables et en espace, produisant peu de déchets, ne portant pas atteinte à la santé ni au capital génétique des plantes et des êtres vivants et, d'une façon générale, s'inscrivant dans une perspective de développement durable

- de lutter contre toutes les formes de pollutions et de nuisances

- d'agir pour la prévention et l'éradication des risques technologiques ainsi que pour la mise en oeuvre du principe de précaution

- de défendre le cadre de vie et la santé de la population

- de veiller à l'application des textes législatifs et règlementaires

- de mener des actions d'information et de sensibilisation dans tous les domaines relatifs à l'environnement et au cadre de vie

- de fournir des aides et des conseils relatifs aux points précédents."

NOTRE ACTIVITE s'exerce dans le département de l'Aveyron, mais nous nous associons parfois à des actions à caractère régional, national, voire international (nucléaire, OGM...).

NOTRE ASSOCIATION est totalement indépendante. Nous ne dépendons d'aucune autre structure associative ou politique. Les décisions sont prises par les membres d'Action Environnement et par eux seuls. Nous sommes également indépendants sur le plan financier. Nous avons peu de moyens mais ces moyens sont les nôtres. Nous ne sollicitons aucune subvention . Les cotisations des adhérents constituent l'essentiel des recettes.

Cette indépendance ne nous empêche pas d'être en rapport avec de nombreuses associations et organisations, aveyronnaises pour la plupart : associations de protection de la nature, associations de consommateurs, organismes d'agriculture biologique, syndicats agricoles, mouvements politiques (Verts), etc. Nous participons parfois à des collectifs, et nous soutenons l'action d'autres associations. Nous sommes membres de FNE Midi-Pyrénées, fédération régionale des associations d'environnement, et du Réseau Sortir du Nucléaire.

QUELQUES PRINCIPES D'ACTION :

• opposition à tout ce qui présente de graves dangers ou qui n'a aucun caractère d'utilité publique. C'est ainsi que nous sommes opposés à l'énergie nucléaire et favorables à un abandon rapide de cette forme d'énergie par la France.

En raison des incertitudes et des risques liés au stockage en profondeur des déchets radioactifs, nous avons également pris position contre la création de laboratoires souterrains destinés à valider des sites de stockage.

Du fait des nombreuses inconnues sur leurs conséquences à court et à moyen terme, nous nous sommes joints au mouvement de refus des organismes génétiquement modifiés (OGM).

• dialogue et concertation. S'il faut parfois être ferme et savoir dire NON, nous pensons qu'une attitude de refus systématique de tout projet susceptible d'avoir des inconvénients pour l'environnement est stérile. C'est pourquoi nous privilégions dans bien des cas, et lorsque c'est possible, le dialogue et la concertation. Nos interventions et nos propositions ont alors pour but ou bien d'obtenir des améliorations du projet du point de vue de son insertion dans l'environnement et dans le cadre de vie des habitants ou bien de faire des contre-propositions.

Cette attitude constructive se manifeste notamment à l'occasion des enquêtes publiques et dans les commissions auxquelles nous participons (par exemple, participation à l'élaboration du "Schéma départemental des carrières" dans la Commission départementale des carrières, ou à l'élaboration du "Plan départemental d'élimination des déchets ménagers" dans la Commission départementale de ce plan). Elle s'est aussi manifestée dans la démarche d'élaboration d'une Charte Qualité relative à l'utilisation agricole des boues d'épuration en Aveyron (2001 - 2002) - voir page "Les boues d'épuration et la Charte Qualité".

Si nous sommes opposés au nucléaire, nous avons par contre pris position en faveur du développement de l'énergie éolienne, y compris en Aveyron, et en 2006, nous avons réalisé et publié un rapport de 34 pages sur "les énergies renouvelables en Aveyron".

• une vision globale des problèmes. Nous essayons toujours de resituer les questions que nous traitons dans leur contexte et d'en avoir une vision large et globale. Ce faisant, nous essayons d'éviter le syndrome NIMBY (not in my back-yard: pas chez moi) qui consiste à refuser un projet uniquement parce qu'il se fait à tel endroit.

En mars 2004, nous avons rédigé et adopté un texte intitulé "Méthode pour émettre un avis sur un projet susceptible d'affecter l'environnement". Ce texte, complété par une grille d'évaluation, expose une méthode de réflexion pour prendre position sur les projets pouvant avoir un impact négatif sur l'environnement, tels que carrières, barrages, élevages, usines, parcs éoliens, centrales de production d'énergie, installations de traitement ou de stockage de déchets, routes, autoroutes, aéroports ... La réflexion part du niveau général et se termine au niveau local. Nous tenons ce texte à la disposition de toutes les personnes ou associations intéressées.

Pour le projet de laboratoire souterrain à Sanvensa (Aveyron), notre refus s'est appuyé sur une analyse globale de la question du nucléaire et de la gestion des déchets radioactifs en France. Cliquez ici pour avoir accès au site de lutte contre le laboratoire nucléaire de Sanvensa.

Pour les installations concernant les déchets ménagers (notamment les centres de stockage), nous raisonnons toujours en fonction de la problématique générale des déchets, par rapport à la situation existante et en comparant les différentes solutions.

DE NOMBREUX THEMES ET DOMAINES D'ACTION

• Trois pôles d'activité majeurs, l'ENERGIE, les DECHETS et les BOUES D' EPURATION :

- l' ENERGIE :

suivi du site minier de Bertholène (ancienne mine d'uranium et dépôt de résidus de traitement),

participation aux actions nationales pour l'abandon du nucléaire ,

action d'information, de mesures de la radioactivité et d'interventions diverses suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima,

propositions en matière de politique énergétique et en faveur des énergies renouvelables,

suivi de l'éolien et du solaire photovoltaïque, et interventions ou prises de position argumentées sur les projets de parcs éoliens ou de centrales solaires.

- les DECHETS :

déchets radioactifs,

déchets industriels,

déchets hospitaliers,

déchets ménagers :

participation à l'élaboration du plan départemental d'élimination des déchets ménagers jusqu'en 2001), suivi de la mise en oeuvre du plan départemental d'élimination des déchets ménagers, participation à partir de 2010 à la révision de ce plan,

intervention sur des problèmes de décharges ,

réalisation de plusieurs dossiers sur la situation des déchets en Aveyron et sur la prévention des déchets (voir page Les publications),

participation active au processus de concertation engagé par le SYDOM en 2009 pour trouver des solutions à la gestion départementale des déchets ménagers, participation à des comités de pilotage .......

partenariat avec la Communauté du Grand Rodez pour l'élaboration et la mise en oeuvre du Programme local de prévention des déchets (2010 - 2014).

- l' ASSAINISSEMENT et les BOUES D' EPURATION :

animation d'un groupe de travail qui a élaboré, à partir de nos propositions, une Charte Qualité relative à l'utilisation agricole des boues d'épuration en Aveyron, adoptée en 2002 et annexée au plan départemental d'élimination des déchets ménagers

présidence du Comité d'animation et de suivi de la Charte Qualité depuis 2003

interventions et actions en faveur de l'épandage, dans de bonnes conditions et dans le respect de la Charte, des boues d'épuration, et opposition aux projets d'incinérateurs de boues

interventions dans des enquêtes publiques relatives à des stations d'épuration ou à des plans de zonage d'assainissement

interventions sur des problèmes de rejets d'eaux usées ou de dysfonctionnements de stations d'épuration

publication en 2010 d'un dossier de synthèse sur la valorisation agricole des boues d'épuration, intitulé "Les boues d'épuration et leur utilisation agricole" (voir à la page "Les publications").

• Autres thèmes :

- infrastructures routières : mise à 2X2 voies de la R.N. 88, rocade de Rodez, déviations...

- lignes à haute ou très haute tension

- carrières : intervention à propos de projets de carrières, participation à l'élaboration du Schéma départemental des carrières.

- agriculture et élevage : problèmes de pollutions d'origine agricole, projets de porcheries, opposition à la mise en culture d'OGM...

- sites et milieux naturels : participation à la mise en place des zones Natura 2000 en Aveyron, interventions contre des projets risquant d'affecter ou de défigurer des sites naturels ou des paysages de valeur (site de Bez-Bédène, site de Notre-Dame-du-Désert, causse Comtal...).

- urbanisme : suivi du PLU de la Communauté d'agglomération du Grand Rodez (révisions, modifications) et défense des zones naturelles.

- pollutions ou nuisances d'origine artisanale ou industrielle (menuiseries, scieries, entreprises de fabrication de meubles ...)

- risques industriels : installations industrielles dangereuses (notamment les installations classées SEVESO)

... et bien d'autres sujets, suivant l'actualité, les sollicitations à l'égard de notre association et la disponibilité des militants.

Les RAPPORTS D'ACTIVITE annuels témoignent de la variété des actions de notre association et du travail considérable accompli depuis 1985.

LES ACTIVITES

Cliquez ici pour aller directement aux actions en cours

• Information et sensibilisation du public.

- communiqués de presse, articles, conférences de presse,

- Organisation (ou participation à l'organisation) de colloques, conférences, réunions publiques...

- stands sur la voie publique ou dans des manifestations diverses

- diffusion de pétitions,

- réalisation d'un bulletin d'information ("Lettre d'information") envoyé à la presse locale,

- réalisation et diffusion de dossiers, d'études (voir page Les Publications)

- site internet.

• Participation à des campagnes régionales et nationales.

Notamment les campagnes de la CRIIRAD, du réseau SORTIR DU NUCLEAIRE et d'AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT...

• Participation à des réunions, colloques, journées d'étude... auxquels nous sommes invités.

• Participation à des coordinations ou des collectifs d'associations.

• Participation active à des commissions et organismes officiels, dans lesquels nous avons été invités à siéger ou dans lesquels nous avons été désignés par arrêté préfectoral (voir la page Les commissions)

• Intervention lors de certaines enquêtes publiques par la consultation et l'étude du dossier d'enquête, la rédaction d'observations écrites qui sont transmises au commissaire-enquêteur, parfois la rencontre de celui-ci...

• Intervention auprès des collectivités ou des administrations concernées (très souvent la préfecture) à propos de différents dossiers traités :

demandes de renseignements

exposés de situations irrégulières, de cas de pollutions ou de nuisances, de projets posant des problèmes...

demandes d'interventions ou de solutions...

• Actions judiciaires :

dépôt de plaintes

recours auprès des juridictions administratives ou, le plus souvent, aide technique et juridique à des particuliers ou à des associations désirant agir en justice.

Notre association ne peut exister et vivre que si elle a des adhérents. Si vous pensez que des associations comme ACTION ENVIRONNEMENT sont utiles, adhérez , même si vous n'avez pas de temps à consacrer à l'association. Chaque adhésion est précieuse pour nous, à la fois sur le plan moral, sur le plan financier et sur le plan de la crédibilité.
Voir à la page "Et si vous adhériez ?".

L'association est dirigée par un BUREAU de trois membres, élu lors de l'Assemblée générale annuelle. Actuellement, les membres du bureau (responsables de l'association) sont :

> Jean-Louis Bugarel (Président)

> Philippe Point

> Joël Vaysse

Ce bureau se réunit plusieurs fois par an.